Le drapeau et les symboles reflètent la culture d’un pays. Hormis, les merveilles des cotes bretonnes et sa gastronomie. Sa culture et sa constitutionnalité font son image.

Drapeau breton

En 1923, Morvan Marchal, un partisan et créatuer du mouvement Breizh Atao a déclaré le drapeau national breton appelée ” Gwenn ha du ” qui signifie ” blanc et noir “.

Savez-vous qu’il comporte cinq bandes noires qui représentent les pays gallos dont Rennais, Nantais, Dolois, Malouin et Penthièvre? Et les quatre bandes blanches qui composent Cornouaille, Léon, Trégor et Vannetais. Le quart gauche est occupé par onze mouchetures de noir sur fond blanc.

Le drapeau en forme de duc blanc est sorti, entièrement appliquée d’hermines noires, au XIII é siècle. Puis on y a ajouté des croix et des hermines accroches sur les emblèmes.

La triskèle ou le triskel

Le triskel, écrit aussi triskell, provient du mot grec Triskèles qui veut dire à trois jambes.

En dehors du drapeau, l’hermine est le symbole le plus répandu en Bretagne. Sorte de croix formée de trois branches en forme d’hélice triangulaire donnant un sens rotatif. Ces branches constituent les trois éléments : l’eau, le feu et la terre.

L’hermine

L’hermine désigne une moucheture noire sur fond blanc. Au début du XII é siècle, elle est devenue l’armoirie bretonne. Son origine est due à l’union d’Alix qui est l’héritière de duche bretonne et de Pierre de Dreux un duc capétien.

La croix celtique

La croix celtique est un symbole élémentaire dans le christianisme. De plus, c’est aussi le signe de la roue en celte. Elle fait référence à la notion du temps. Pour les Bretons, le temps ne passe pas mais fait c’est un mouvement rotatif. La roue est essentielle dans la tradition celtique.

Connaitre la culture est donc une nécessité, pour se rappeler la valeur d’un pays.

Vous pouvez également aimer :